top of page

Je remerci

roman policier à lire absolument

meilleur polar

meilleur livre policier

les meilleurs romans policiers

Je vous remercie du fond du coeur. Vous m'avez aidé à m'améliorer de roman en roman. Et ce n'est pas fini !   ;-)

roman policier français

Double Exposition

✒️ Livre court, Un roman policier français d'une centaine de pages, donc pas de fioritures inutiles, on rentre directement dans le vif du sujet en faisant connaissance avec le personnage principal : le commissaire Tourette ou plutôt ex-commissaire, car retraité un tantinet bourru voire sarcastique, mais tellement attachant. Il vit d’ailleurs une réelle complicité avec sa femme de ménage, Mme Rybak, à qui il se confie énormément, peut-être trop d’ailleurs…
Son passe temps favori, chiner dans les brocantes pour y dégoter des objets insolites. C’est ainsi que récemment, il y a trouvé une boîte de Banania, dont il est collectionneur, où à l’intérieur se trouvaient dissimulées des photos de scènes de crimes.
Son amour pour son métier refait surface, ni une ni deux, le commissaire Tourette reprend du service et mène l’enquête.
On sent en cet homme un retraité posé, il mène son enquête très sereinement, il profite de la nature avec une certaine quiétude et sensibilité (de jolies descriptions sont faites par l’auteur).

Mais malgré tout l’intrigue est bien présente, ce livre est un vrai page turner et le dénouement, Wouah! j’ai été complètement bluffée, bernée…

Le choix du nom du commissaire est intelligemment choisi, vous comprendrez vite pourquoi en lisant ce livre et c’est ce qui donne le côté atypique du personnage 😉

➡️ En bref, pour la première lecture d’un roman de Paul-François Husson, j’ai été conquise. J’ai hâte de découvrir son prochain livre « Meurtres en cuisine » qui sort le 25 janvier 2023.

❓ Et vous, avez-vous déjà lu cet auteur ?

Bonne lecture à tous 📖 

livrespassion13 - Instagram

Huit clos addictif et flippant où règnent détresse, angoisse, solitude. L'auteur dépeint les coulisses ainsi que les travers de la téléréalité. Les dialogues sont percutants, sarcastiques. Final dans la lignée des plus surprenants qu'ils m'aient été donnés de lire. Un ouvrage de grande facture avec un épilogue imprévisible et une sortie magistrale. Bravo !

livresandco - Instagram

Une plongée immédiate dans l’action de ce court thriller où l’on découvre un vieux flic atteint du syndrome de Gilles de la Tourette
Cette lecture fut brève et intense, riche en rebondissements, et l’auteur, qui n’est pas dénué d’humour, a su dépeindre la situation sans fioritures ni longueur ce qui est plutôt rare pour un thriller. Une lecture sympathique, un roman rapide à lire, une écriture agréable et un style rythmé. Tout ce qu’il faut pour passer un bon moment.

voyageslivresques - Facebook

J’avais beaucoup aimé ses deux premiers thrillers, chacun dans leur genre , et là c’est un coup de cœur ! Un style plus affirmé qui a mûri. C'est le plus original , le plus performant, une alternance dans le rythme, une ambiance oppressante crescendo, une peinture plus affinée des émotions des personnages. On perçoit l’angoisse grâce aux sensations et impressions vécus par Mattieu car à son image nous ne verrons rien, nous allons comme lui pressentir et ressentir le danger et on vit les éclats de lumière qui jaillissent dans ces yeux. On vit l'invisible qu'il voit.

Les Lectures de Leloo

Amis du soir. Bonsoir !
En norvégien God Kveld !
Que dire mes amis de ce livre !
De cette aventure en Norvège !
C'est tout simplement une bombe à retardement qui vous explose en peine face jusqu'à la dernière page !
Tout se déroule dans ce pays magnifique, mais très froid en période hivernale.
C'est l'année où se déroule le grand concours de majorettes. Tout pays confondu.
Beaucoup de ces jeunes filles ont donné de leur personne. Elles ne font pas les boutiques comme toutes filles de leurs âges les week-ends ou pendant les vacances scolaires. Elles ont travaillé pour en arriver là et peut-être gagner la coupe du championnat du monde. Un grand honneur !
Voilà l'hôtel où toutes les majorettes du monde se sont rassemblées, elles sont toutes excitées comme des puces.
Toutes sûres d'elles d'être la meilleure !
Elles sont prétentieuses et veulent toutes gagnées !
L’hôtel des cauchemars oui !
Petite majorette... veux-tu danser avec la mort ?
Regarde !
Regarde !
Sous ton oreiller un petit mot y a été déposé !
Big premier meurtre d'une fille.
Boum une enquête est lancée et vraiment pas de chance l'inspecteur Kragset est en vacances et voilà comment Bjorn l'inspecteur à la retraite anticipé se trouve dans cette enquête très très inimaginable (pauvre de lui il est devenu aigri et alcoolique suite à un drame survenu quelques années plutôt).
Les majorettes françaises, oui, Oui ! Elles sont finalistes ! (c'est une histoire hein !!!)
Elles sont accompagnées par la journaliste Angèle qui déteste le froid, elle en est même pétrifiée (géniale encore une folle).
Un bus (du temps de la dernière guerre mondial) dont le chauffeur se nomme Ymir ressemble à un Viking ! Je devrais vous dire que le bus est sûrement plus vieux que lui lol.
Voilà que les meurtres continuent en présence de l'inspecteur et de ses sbires.
Combien de meurtres avant de trouver le coupable ?
L'inspecteur Kragset écourte ses vacances...
Au grand regret de Bjorn.
Disparitions !
Du sang !
Des indices très bizarres !
Comment cette histoire va-t-elle finir ?
J’écris un grand BRAVO à l'auteur Paul François Husson !
Une invention sur certains meurtres sublime (oui je sais... mais j'aime quand c'est atypique).
Un style sublime ! Que j'ai plaisir de lire à chaque fois.
L'histoire accroche, elle est percutante et remplis de mystère.
Un thriller qui bouge, qui fait frissonner et vous laisse un pincement au cœur quand il est terminé.
Merci Paul pour ce chef-d’œuvre que j'avais commencé à lire sur ta page LiveNovel. Je n'ai pas pu rester où tu nous as laissés en attente de la sortir du livre ?
J'ai repris tout au début par plaisir. Pourtant j'en connaissais l'histoire, et je l'ai relu comme si c'était la première fois. Une vraie pépite pour moi !

ALINE1102

J'ai enfin pris le temps de découvrir cet excellent suspense et j'en suis ressortie époustouflée. Paul-François Husson est décidément doué pour donner la chair de poule à ses lecteurs !
Tout au long de ce roman court mais très prenant, j'ai douté. On sent quelqu'un ou quelque choseen veut à Mathieu, le jeune garçon malvoyant qui vient de subir une greffe de cornée, mais on ne parvient pas à déterminer de qui ou de quoi il s'agit. On en vient vraiment à soupçonner tout le monde : le coupable est-il Julien, le père légèrement irresponsable de Mathieu ; Isabelle, la soeur de Mathieu, qui prend soin de lui mais oublie parfois son handicap ; Alice, la belle-mère chirurgien qui cache de nombreuses blessures ou encore Eugène et Françoise, ce couple mal assorti ? Mystère... Et il faut attendre la toute fin du roman pour le savoir, car il est impossible de deviner qui rôde autour du jeune garçon, tant l'intrigue est bien construite.
Un autre bon point réside dans le réalisme avec lequel l'auteur décrit le handicap de son jeune héros. Loin de tomber dans le mélodrame, Paul-François Husson raconte la cécité de Mathieu de façon très neutre : c'est un fait parmi d'autres dans la vie de ce garçon, mais ça ne l'empêche pas de vivre relativement normalement (même si l'intrigue tourne un peu autour de ce handicap). Mathieu est même, pour certaines choses, bien plus malin que son père ou sa soeur, qui voient pourtant parfaitement. J'ai particulièrement apprécié ce côté réaliste car, ayant des amis malvoyants, je sais qu'ils sont bien plus autonomes qu'on ne l'imagine et qu'ils n'ont pas toujours besoin des voyants pour se repérer dans l'espace ou pour pouvoir cerner la personnalité de leurs interlocuteurs. En cela, Mathieu est un bon représentant des personnes malvoyantes : ses autres sens sont tellement aiguisés qu'ils compensent l'absence de vision et qu'ils rendent ce garçon beaucoup plus réceptif aux changements d'atmosphère des lieux dans lesquels il se trouve ou aux sautes d'humeur des personnes qui l'entourent. Ce jeune héros est donc très sympathique et l'on se prend très vite d'affection pour lui.
Lancez-vous dans ce roman sans hésiter ! C'est une parfaite lecture de vacances. Mais préparez-vous à quelques nuits blanches, car il est impossible à refermer...

HELLO BOOKS 323

J’ai beaucoup aimé ce roman, même si pour une fois, je n’ai pas eu de coup de cœur pour un roman de Paul F. HUSSON.

L’histoire est très addictive et nous tient en haleine jusqu’à la fin. Je pensais avoir trouvé le fin mot de l’histoire dans le dernier quart du roman, mais du tout. Et la fin m’a agréablement surprise ! Je ne m’attendais pas à cela et cela nous livre un récit original.

Le fait également de mettre en scène des majorettes, ainsi que des meurtres aussi effroyables rend le récit spectaculaire et incroyable à la fois. Cela pourrait ne pas être crédible, mais le récit nous semble plus que vrai ! Bravo à l’auteur.

J’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs à certains moments, notamment dans les descriptions. Mais cela n’est pas très gênant.

Pour ce qui est des personnages, j’ai bien aimé leur histoire, leur vécu. Cela les rend sincères dans leurs actions et on peut mieux les comprendre.

Je me suis beaucoup attachée à Angèle, cette photographe qui n’a pas spécialement envie d’aller Oslo. Elle n’a pas vécu des choses faciles ce qui va se ressentir dans ce qu’elle va vivre là-bas.

Cependant, je trouve que les personnes sont quelque peu naïves et font des choses qui ne collent pas trop avec eux.

 

J’ai déjà lu deux livres de Paul F. HUSSON. Et j’y ai encore retrouvé cette plume que j’aimais tant. Une plume agréable à lire. L’auteur arrive à transmettre des émotions, tout en gardant le suspens jusqu’à la fin. Le récit est fluide, posé.

Je peux vous conseiller ce roman même s’il n’a pas été un coup de cœur, cela reste une très bonne histoire.

Mes évasions livresques

L'origine de ce roman est original : après avoir écrit deux thrillers, l'auteur a créé le concept du Live Novel . Sur la page Facebook "La mort est dans l'pré", il va écrire plusieurs épisodes, 78 au total, qui vont composer le roman. Au vu des likes, commentaires et partages, l'auteur se décide à sortir ce polar rustique dans son intégralité.
Non dénué d'humour, ce thriller révèle des aspects de plus en plus inquiétants au fil de l'intrigue jusqu'à un final cauchemardesque.
Ce fut une lecture agréable, pas un grand thriller car le côté parodique de l'émission L'amour est dans le pré occupe une bonne partie du roman et nuit à l'enquête mais on se laisse entraîner dans l'histoire qui nous fait beaucoup sourire et tout d'un coup l'intrigue verse dans le glauque et nous fait craindre pour le sort des personnages .
Une bonne découverte qui vous fera passer un bon moment, je l'ai lu d'une traite (170 pages), l'écriture est fluide.
Je vous le conseille pour changer des thrillers habituels
Je remercie l'auteur pour sa confiance

Capture d’écran 2022-01-03 à 14.51.02.png

Livrespassion13

Cher(e)s ami(e)s, huit mois après avoir chroniqué « La mort est dans l'pré » de Paul-François Husson, un court polar addictif et flippant à la fois où règne de la détresse, de l'angoisse, de la solitude, je vous retrouve, aujourd'hui, pour vous parler de son quatrième livre publié par Books on Demand le 28 août 2018.
Celles ou ceux qui me suivent régulièrement savent que, l'an dernier, j'étais ressortie conquise de ma première rencontre avec cet auteur et que je vous avais fortement conseillé de vous lancer, à votre tour, dans l'aventure.
Restant sur cet excellent souvenir, je m'empressai d'acheter dès sa sortie « Froide comme la mort » avec l'intention de le lire rapidement.
Les vicissitudes de la vie et une PAL monstrueuse, ont fait que j'ai manqué à ma promesse de lecture immédiate. Je m'en excuse auprès du romancier.
Courant janvier 2019, je décidais ou plutôt nous décidions avec @lireencore93420, ma chère comparse d'Instagram, de partir ensemble à la découverte de ce nouvel opus avec l'espoir de trouver un texte aussi entraînant, insolite et palpitant que le précédent.
Dès le début, nous pressentons que les éléments indispensables à une bonne, voire une très bonne histoire sont présents. Mais en toute sincérité et en toute franchise, j'ai eu du mal à rentrer dedans car l'action tarde à s'installer. Les cinquante premières pages ont été ennuyeuses. le froid, un univers glacial, des paysages hivernaux, un personnage non attirant… Je me demandais où l'écrivain voulait nous emmener. J'étais quelque peu dubitative quant à détenir un véritable thriller comme ce à quoi je m'attendais.
N'abandonnant jamais un livre, je continuais… Grand bien m'en a pris : le premier assassinat est commis. Des ingrédients inédits, de nouveaux mystères se font jour jusqu'à ce que l'intrigue se mette en place et rende l'investigation des plus agréable. J'ai su, à ce moment-là, que mon choix avait été judicieux. 

Je tenais dans les mains un bon bouquin qui augurait un plaisir certain. Ma patience allait être récompensée.
L'ayant fini il y a peu, je confirme qu'il mérite que l'on s'y attarde. J'ai apprécié même si, selon moi, il n'égale pas son devancier.

Dès la dixième page, sur un vol Paris-Oslo, nous faisons la connaissance d'Angèle héroïne principale de cette histoire tout autant macabre qu'originale.
Qui est-elle, me diriez-vous ?
Photographe de profession, la jeune femme, phobique du froid, est loin de se douter des soucis et du danger qui l'attendent en embarquant pour suivre l'équipe de France de majorettes qui s'apprête à disputer une compétition internationale au coeur de la Norvège.
Dans l'hôtel Europa cerné par la nuit de l'hiver scandinave, des concurrentes de diverses nationalités sont attirées et séduites par le papillon d'or…
Les unes après les autres, les naïves compétitrices sont victimes de meurtres hors du commun.
Soupçonnée, notre demoiselle est projetée, bien malgré elle, dans l'horreur, l'effroi et l'inimaginable.

Aux prises avec une accusation infondée, elle tombe dans les pattes de l'imposant commissaire Bjorn. Arrivera-t-elle à s'en dépêtrer ? A-t-elle perdu la raison ? Si oui, est-ce d'avoir rencontré Angie au sauna cette nuit-là ? Mais qui est cette nouvelle venue ? Surtout, qui est cet énigmatique papillon d'or ? 
Bouleversée par ce massacre, paniquée par la cruauté monstrueuse de l'assassin, Angèle s'enfuit dans le Grand Nord avec leur guide Ymir, son géant viking à la belle chevelure…
Où vont-ils ? sera-t-elle en sécurité ? Reviendra-t-elle ? Sera-t-elle disculpée et l'enquête sera-t-elle finalement résolue ?
Vous souhaitez des réponses ? Jetez-vous dans ce décor rigoureux et dépaysant, vous saurez.

Cet écrit catalogué comme thriller en est effectivement un. Au fil des pages, nous retrouvons des composants propres à cette catégorie, à savoir : des comportements obsessionnels, des crimes sanglants, une enquête policière, une ambiance oppressante, un suspens que je qualifierai de minime. Je m'explique : par un nombre peu ou pas important de fausses pistes, de rebondissements, nous ne sommes pas dans l'attente angoissée de ce qui va se produire. Nous supputons rapidement le pourquoi du comment, si j'ose m'exprimer ainsi. A l'inverse, les scènes de paysages, les références climatiques en étant abondantes alourdissent le récit. C'est plaisant au début mais lassant à terme.
Cela dit, cet ouvrage est aussi un condensé d'aventure humaine. Dans le huis-clos de l'hôtel ou encore dans les pérégrinations enneigées, nous vivons une expérience intense de ce que sont les relations entre personnes. Nous avons une parfaite représentation du caractère, de l'attitude de chacun de nos acteurs en situation de peur, de drame, de contentement, de bien-être.

Dans leur ensemble, les protagonistes sont bien construits, attachants et je me suis prise d'affection pour certains d'entre eux. Comme j'aurais aimé pour mieux les cerner que leur passé respectif soit davantage fouillé. 
Angèle m'est apparue comme une femme solitaire, perturbée, en manque de confiance. Au début, elle m'exaspérait. Sa terreur du froid, tout en étant compréhensible, est devenue à la longue excessive et énervante. Puis au fil des épreuves, j'ai appris à mieux la connaître et je l'ai beaucoup plus estimée.
J'ai eu un faible particulier pour le commissaire Bjorn. Cet homme bourru, blessé par la vie qui, pour les besoins de l'enquête, tente autant que faire se peut de combattre ses démons. Ses efforts seront couronnés de succès puisque, combinés à son expérience professionnelle et à une grande perspicacité, il démêlera le vrai du faux. Sa relation quasi-paternaliste avec Angèle est attendrissante.

Ymir est remarquablement représenté. Son côté attentionné, protecteur, serviable est touchant alors que son « autre » est ignoble, effrayant. Il ne donne pas envie de s'en approcher. Je ne sais que penser véritablement de cet individu. A part, que c'est son enfance tourmentée qui a fait de lui l'homme ambigu qu'il est devenu.
Style direct, atypique avec des passages relevant, à mon avis, du thriller psychologique (traques liées à des obsessions) mais aussi de la poésie (dans la description des paysages, des lieux, de l'atmosphère)

La dernière page se terminant par une fin ouverte, je m'adresse, ici, à P.F.H :

Serait-ce un appel à l'imagination du lecteur ou exige-t-elle une suite ?
En bref, sans approcher le coup de coeur, cette oeuvre se lit sans problème. Certes, elle n'est pas parfaite, elle manque de vivacité, de suspense, elle n'est pas à la hauteur de « La mort est dans l'pré » mais le cadre servant de base est singulier, rafraîchissant et vous donnera peut-être des envies d'évasion. le développement de l'intrigue est intéressant, plaisant à suivre même s'il pèche, à mon humble avis, par un trop plein de longueurs ou un manque de concision. 
Mon conseil : Je ne peux que vous inciter à rentrer dans une librairie pour acquérir ce LiveNovel devenu livre grâce au travail, à l'abnégation, et à la patience de l'écrivain. - Si vous ne connaissez pas ce Monsieur, c'est une occasion suffisante pour le découvrir. Vous serez probablement surpris par son originalité, son écriture sans fioritures et vous vous rendrez compte de son talent. - Si vous l'avez déjà lu, vous aurez une confirmation de sa disposition à écrire. Quelques heures de détente vous sont promises.

Lireencore93420

Gros coup de cœur pour ce deuxième opus de cet auteur, ou il nous embarque sur le chemin de la lumière,  une aventure palpitante, ou des rebondissements arrivent constamment, c'est vraiment haletant, et on est accroché au déroulement de l'intrigue.
Mais il y a eu un gros plus, beaucoup de sensibilité, d'un petit garçon qui n'as plus la vue, mais ressens beaucoup d'autres choses, la perte de sa maman fait a partie du récit.
Ce livre m'as beaucoup penser a RJ Ellory, qui vas être le prochain livre que je vais lire au cours de ce challenge, une intrique bien ficelé avec beaucoup de sentiments, de profondeurs.
L'écriture m'as embarquer dés les premières lignes, et c'est vraiment très passionnant comme histoire, car on ressens ce qu'un petit garçon perds la vue mais aussi la disparition de sa maman. Et comment il se sent perdu, dans cette famille recomposé, la seule base, est sa grande sœur, qui est très attentionné, et qui l'écoute, le console…
Et ensuite le suspens se mets en place, et on en perds pas une miette.
J'ai juste hâte de découvrir le dernier opus de cet auteur qui est enfin éditer, bravo a lui

Lireencore93420

Angèle as une phobie, le froid, pas de chance, elle est dépêcher par son magazine de partir à Oslo prendre des photos de l’équipe de France de majorettes.
Plusieurs majorettes vont être assassinées donc elle aider les enquêteurs à retrouver le coupable 
Est ce que du coup elle va pas se jeter dans la gueule du loup ?

C’est mon troisième opus de @paulf.husson, généralement ce sont des coups de ❤️ Pas ce coup ci, mais j’ai aimer, on retrouve son ton caustique que j’apprécie particulièrement et l’enquête est haletante mais beaucoup de description sur le froid, la neige, la glace alourdisse un peu le récit 
Je ne peux pas dire que c’est une déception, c’est très loin d’en être une, juste une réserve que je mets sur ce livre.

Lireencore93420

Paul F. Husson est un auteur que je suis très prés, car j'aime beaucoup son écriture, et les thèmes qu'il abordent. 
4éme livre de cet auteur, j'ai retrouvé ce côté caustique qu'on retrouve dans chacun de ses livres, et j'ai beaucoup apprécier.
L'enquête est intéressante, et les personnages sont bien travailler et donne de l'intensité au récit.
Mais j'avoue qu'il m'a moins plu que ses autres livres, je l'ai trouvé un peu trop lent.
Mais c'est en aucun cas une déception, j'ai passé un moment agréable avec cette lecture.
Le dénouement est absolument inattendu, on s'attends pas du tout à cette fin.
Le gros plus de ce roman et sans aucun doute le personnage principal qui est vraiment énigmatique et un peu bourru, mais vraiment sa ténacité fait de lui encore un excellent enquêteur, et tout le poids de la trame repose sur lui.
J'aime quand dans des livres assez courts, il y a un personnage fort et auquel on s'attache très facilement.

La Bibliothèque de Marjorie

📚 "La mort est dans l'pré" est le premier roman de Paul-François Husson publié en Live Novel, une méthode que je ne connaissais pas. Il s'agit d'écrire un récit en direct sur un support en ligne, en l’occurrence sur facebook, et de l'étayer progressivement. C'est ainsi que depuis le 19 Juillet 2017, il a écrit chaque jour quelques lignes de son récit sur facebook. Une fois l'écriture terminée, il l'a auto-édité sur papier. Je remercie sincèrement l'auteur de m'avoir offert ce livre 😘.
📚 Dans un langage franc et direct qui ne manque pas de peps, un ton vif, des dialogues assez bruts et ironiques, le roman est bien construit, l'enquête est rythmée, bien ficelée et ne manque pas de rebondissements, on entre vite dans le vif du sujet, le lecteur se retrouve rapidement propulsé dans le huis-clos de ce "polar rustique" 😉. C'est une lecture que j'ai vraiment appréciée tant par son originalité que par les thèmes soulevés. A découvrir !

VuottoMarie

"Tout le monde a peur du noir. Pas Mathieu aveugle depuis l'accident qui a coûté la vie à sa mère. Il a peur de la lumière. L'été de ses 12 ans, une greffe de cornée lui donne l'espoir de revoir un jour. Mais il ne veut pas. Revoir ne ressuscitera pas sa mère. Les vacances arrivent et basculent au cauchemar. Cauchemar dont il est la proie..." Un livre qui se lit vite, rapide, rythmé, un thriller psychologique original, oppressant. Nous sommes dans l'émotion, on angoisse avec Mathieu ce petit garçon de 12 ans, qui nous relate ses sentiments, ses impressions, le danger qui l'enveloppe, la tension s'intensifie, l'inquiétude gagne au fil des pages, on voit les éclats de lumières qui jaillissent de ses yeux, l'invisible qui fond sur lui. Mathieu, garçon attachant, mature que l'on a envie de prendre sous son aile. PF Husson nous livre l'un de ses romans le plus abouti, le suspens est intense et il est difficile de deviner qui en veut au jeune garçon, difficile de déterminer la menace, l'ombre qui fond sur lui. Tout le monde paraît coupable, le père, la sœur, le chirurgien... le mystère plane, s'assombrit jusqu'au dénouement final. J'ai aimé le réalisme du handicap de Mathieu, loin de le désavantager celui-ci a aiguisé ses autres sens, loin de s'apitoyer on ferme les yeux et on devient plus sensible au changement de lieu, d'athmosphère, d'humeur de ce qui l'entoure.
Un récit sensoriel qui s'offre à nous. 
Un trés bon moment de lecture, vraiment un auteur à découvrir, un auteur que je remercie pour sa confiance
"Derrière les bruits de cachent d'autres bruits. Un sens en moins les autres se combinent. Des sons deviennent les odeurs de certaines formes. Certains sons ont leurs images. Certaines images leurs souvenirs"

Voyages livresques

Bonsoir à tous , j’avais bien aimé le premier thriller de Paul-François Husson , la mort est dans l’pré comme vous aviez pu le lire dans ma chronique. Ici avec doublexposition , nous sommes moins en présence d’un thriller, plus dans la voie du polar classique bref, précis , rythmé , concis , attractif et toujours aussi bien écrit ...Moins caustique que le premier , plus structuré ....et avec un humour diffèrent.
Le personnage de ce commissaire à la retraite est assez interressant , c’est une personne attachante mais solitaire , un rien déroutant et parfois assez imprévisible , assez bourru avec une certaine sensibilité intérieure qu’il camouffle .
Dans ''Doublexposition'', le commissaire Tourette vient de prendre sa retraite, il s'ennuie, il tourne en rond .... Un jour dans une brocante , il va découvrir en chinant, une boite de vieilles photos, photos semble t’il prises sur des scènes de crime, il décide de se lancer dans une enquête officieuse... il découvre que les photos ne correspondent à aucune affaire connue et Ignorant s’il s'agit de meurtres factice ou s’il est réellement sur les traces de crimes méconnus et impunis , il poursuit donc son enquête.
Un bon polar et surtout un personnage clé percutant qui fait la force du roman .

LectriceAddicte

Ce 3ème livre de l'auteur est pour moi le meilleur. Les personnages sont étranges: à la fois normaux et décalés.
L'histoire est originale, comme dans chaque livre de l'auteur. Ici une succession de galères dans des environnements hostiles (station service, forêt dense, plage perdue au bout d'un chemin...)
Le style est agréable avec une alternance de descriptions des ambiances et des émotions des personnages.
Au final, un bon thriller.

ChrisyLittérature

L’HISTOIRE
Le lieutenant Rachida est en congé depuis une interpellation qui a mal tourné. Pour se ressourcer, elle est partie dans la Creuse. Lors d’une promenade, elle découvre une voiture dans un trou d’eau. Déformation professionnelle : elle s’approche de la carcasse et y découvre un cadavre décomposé dans la position du conducteur.
Elle se rapproche de la gendarmerie locale. L’identité du cadavre est établie rapidement. Il s’agit d’une jeune femme de la région parisienne prénommée Rachida. Or le fichier des disparus fait apparaître deux Rachida, célibataires d’origine algérienne décédées dans un accident dans cette région la même année.
L’intuition du lieutenant lui dit qu’il ne peut pas s’agir d’une simple coïncidence. Elle part sur les traces de la jeune femme restée dix ans dans le ravin. Le seul fait inhabituel dans la vie de cette dernière a été la participation à une téléréalité : l’amour est dans le pré. Elle décide de suivre cette piste.

LE ROMAN

Ce n’est pas une dénonciation de la téléréalité, mais l’auteur se sert de la motivation des candidats qui est souvent la solitude pour créer un huis-clos surprenant, que l’on peut voir comme un hommage à Hitchcock pour certains points. Mais l’auteur s’est aussi emparé de l’histoire nationale, et les conséquences de la décolonisation de l’Algérie et ses répercussions sur le parcours d’individus lambda jetés sur les routes de l’exil.
L’intrigue est rondement menée. Et les personnages sont passionnants. On s’identifie à leurs détresses et leurs espoirs. L’auteur sait nous faire partager la tendresse qu’il a pour eux, comme Jeannot le héros de l’émission : « ce garçon qui a grandi coupé du monde, bercé par sa douce folie, ne demande qu’à se laisser aller. » même si au départ, l’empathie pour ce personnage n’est garantie : « Même si Jeannot dégage une immédiate sympathie, sa tronche n’est pas possible, au top-niveau des plus pittoresque du rural ancestral. »
Ajoutez à cela une bonne dose d’humour grâce au personnage principal : « Creuse profonde me voilà ! Cool… La verdure, les piafs, les vaches qui ont l’air de faire le trottoir derrière les barbelés… »

Coco de lecture

J'ai découvert ce livre sur facebook et j'avais marqué pour blaguer "ha ça se passe dans l'émission de l'amour est dans le pré?"...
Ensuite j'ai eu la chance que l'auteur me propose son livre afin de le découvrir et je l'en remercie vivement.
J'ai trouvé intriguant sa façon d'écrire son roman. Une nouvelle chaque jour et en faire un thriller... En plus avec un titre proche de celui d'une télé-réalité super connue, comment n'aurais-je pas pû être intéressée...
La couverture rouge sang est superbe...j'adore...
Je vais tout d'abord vous donner ce petit conseil afin de bien lire ce livre: attention un train peut en cacher un autre...ou plus simplement "ouvrez grand vos mirettes et ne vous fiez pas aux apparences"... Le plus important qui fait toute l'histoire se cache dans les détails que l'on ne voit pas...ou si on les voit mais on n'y prête pas attention...
Rachida, la policière, est une jeune femme au tempéremment bien trempé et qui ne se laisse pas faire par qui que ce soit...Mais elle a un coeur Rachida , un coeur d'artichaut. Jeannot, quand à lui,est un jeune fermier très "gentil" dirais-je, un peu sur le doux...Sa faute? Non, il est comme ça mais....
Je peux vous dire que ce thriller est franchement bien ficelé...Les coïncidences qui n'en sont pas... Le visage caché des gens est important car ça fait parti de l'intrigue...Mais il y a aussi des sentiments difficiles à expliquer...De l'amour, de l'amitié...et une drôle de sensation ..Je n'arrive pas à l'expliquer car il faut lire ce roman pour mieux cerner ce dont je vous parle. Non seulement, il y a beaucoup de choses que l'on ne voit pas mais qui nous sont expliquées après, que finalement je suis tombée le cul par terre (ouf il était propre) à la fin du roman... Franchement, l'auteur a une imagination débordante et c'est génial car jamais je n'aurais imaginé une telle histoire avec autant de faux semblants....De quoi faire tourner le lecteur ou la lectrice en bourrique... Ben oui, on cherche qui a fait ça, on se dit "ça y est je sais" et puis en fin de compte on se dit "ben zut, j'étais à côté de la plaque"...
Juste un indice: le prénom Rachida est au centre de presque tout....
Je dis un grand "Bravo" pour cette histoire vraiment géniale et qui m'a tenu jusqu'au bout dans l'erreur et dans le questionnement concernant l'assassin...
Bientôt je vais me lancer dans la lecture de "double exposition" avec beaucoup d'attention....

Very_book_trip

Au départ, ce texte est une live novel, chaque jour un nouveau chapitre sur FB. N'ayant pas de compte, je n'avais pas eu l'occasion de le lire à ce moment-là. ➡️Rachida, jeune flic👮‍♀️mise en vacances forcées, va soupçonner un ancien candidat de l'émission de téléréalité "L'amour est dans le pré"🍃🌲d'avoir assassiné une soupirante😍
➡️Une nouvelle saison avec les anciens participants va lui donner l'occasion de se faire recruter et de mener son enquête en toute discrétion.
💟Je ne peux que féliciter l'auteur pour l'originalité de son idée de départ. C'est drôle et authentique, et même si parfois le trait est un peu forcé, l'ensemble reste vraiment sympa.
💟L'écriture est simple (ce n'est pas négatif) et le rythme assez soutenu (chapitres courts)...du coup, il n'y a pas de longueur et on ne s'ennuie pas.
💔Petit bémol toutefois...j'ai trouvé que les personnages n'étaient pas suffisamment fouillés. J'aurais apprécié qu'on remonte un peu plus loin dans leurs histoires personnelles et qu'on approfondisse un peu leurs ressentis
Ce petit livre(170 pages) est une bonne surprise🤗

Voyage livresque

Certes , le roman est court , mais la scénographie est bien maitrisée avec une pointe de psychologie , où le mobile du tueur qu’on aurait pu de prime abord pensé être de nature purement sexuelle , s’avère plus complexe que prévu.  L’intrigue est bien ficelée et on est pris par l’histoire assez originale . L’héroine s’avère  intéressante , femme de caractère, déterminée, un rien cynique au caractère bien trempé. On apprécie la pointe d’humour dont elle fait preuve dans ses reflexions.  Rachida, une flic  d’origine algérienne , se retrouve en congé forcé depuis une interpelation qui a mal tourné. Pour se ressourcer, elle part dans la Creuse. Lors d'une promenade, elle découvre une voiture dans un trou d'eau.  En s’approchant de la carcasse, elle trouve à l’intérieur  un cadavre décomposé à la place du conducteur.
Elle prend contact avec la gendarmerie. L'identité du cadavre est vite établie. Une jeune parisienne prénommée Rachida. Or il s’avère que le fichier des disparus fait apparaître deux Rachida, célibataires d'origine algérienne décédées dans cette région  et cela la même année.
Ne pensant pas à une simple coincidence. Elle enquête sur les traces de la femme restée dans le ravin, la seule chose qui l’interpelle est  sa participation à une téléréalité : l'amour est dans le pré. Et donc voici Rachida lancée .
Elle s’inscrit à son tour dans l'aventure de l'émission, espérant séduire l’agriculture et dons être amené à fouiller la ferme pour y découvrir une trace de la présence de l'une des deux victimes.
Un bon  polar agréable,  les états d’âme des personnages sont bien décrits une lecture qui me  donne envie de passer au second.

Mes Livres et Vous

Vous connaissez le #livenovel ? C'est le principe sur lequel repose ce livre. Pendant 78 jours @paulf.husson a publié un #chapitrede son #livre et face à l'engouement des #lecteurs pour les aventures de Rachida et Jeannot le livre a été auto-edité (si j'ai bien compris le #schmilblick ! 😊) Autant vous dire que c'est ce qui fait de ce bouquin une petite bombe 💣 ! C'est dynamique, ça monte crescendo (forcément pour ne pas perdre le lecteur, car il faut garder à l'esprit que ce thriller est publié jour après jour 🤗), les personnages sont sympathiques (quoique légèrement clichés) mais on aimerait en savoir un peu plus sur eux: qui ils sont, quel est leur passé, comment et pourquoi en sont-ils arrivés là? ça peut manquer de profondeur pour certains mais, à mon avis, c'est le live novel qui veut ça, il faut que ce soit brut, incisif! 😉 .
J'ai franchement passé un agréable moment! 😊 Conclusion: tu cherches un thriller dynamique? Avec de nombreux et réguliers rebondissements? Tu veux tourner les pages d'un livre avec frénésie? Tu aimes #lamourestdanslepre ? Tu veux te faire balader et à la fin prendre une gentille claque? Alors tu lis

Livres-and-co

Une plongée immédiate dans l’action de ce court thriller de 130 pages où l’on découvre un vieux flic ronchon à la retraite, atteint du syndrome de Gilles de la Tourette (syndrome qui lui vaudra le surnom de « commissaire Tourette »), et malgré tout très attachant. Il s’ennuie depuis qu’il est à la retraite et ne rate pas l’occasion de repartir enquêter lorsqu’il tombe sur un lot de vieux clichés de scènes de crimes. Sa curiosité étant piquée, il va tout faire pour résoudre le mystère qui entoure ces photographies un peu particulières 🧐 allant même jusqu’à suspecter des erreurs judiciaires... Mais n’est-il pas un peu vieux pour se lancer dans une aventure pareille? Est-ce bien raisonnable de remuer le passé? Ne devrait-il pas plutôt passer ses journées à pêcher paisiblement?
📚
Cette lecture fut bref et intense, riche en rebondissements, et l’auteur, qui n’est pas dénué d’humour, a su dépeindre la situation sans fioriture ni longueur ce qui est plutôt rare pour un thriller qui demande souvent de longues descriptions afin de rentrer totalement dans l’histoire et l’atmosphère que recherche l’auteur. Cette concision est certainement due au format : il s’agit ici de la compilation du live novel à retrouver sur la page Facebook de l’auteur. Nouveau style que je ne connaissais pas : tous les jours un nouveau passage du roman, en mode feuilleton 😉
📚
Une lecture sympathique, un roman rapide à lire, une écriture agréable et un style rythmé. Tout ce qu’il faut pour passer un bon moment. 

Le chat qui savait lire

 je renoue avec le genre policier! Une lecture fluide, rapide et empreinte de fumée de cigare et de verre de whisky 🥃 ! J’ai adoré et j’ai été surprise du début à la fin. Je recommande ce livre à tout le monde!!! Merci @paulf.husson de m’avoir fait vivre un moment hors du temps. 

bottom of page